Les Alpes françaises

Les Alpes françaisesLes Alpes françaises couvrent une superficie de 40000 kilomètres carrés ; elles s’étendent sur une largeur moyenne de 200 kilomètres entre la plaine italienne du Pô et la vallée du Rhône, sur une longueur de 350 kilomètres entre la Méditerranée et le lac de Genève. Elles sont la partie occidentale de l’immense chaîne qui s’étend en arc de cercle jusqu’à Vienne sur le Danube.
Leur altitude va en diminuant de l’est à l’ouest.
Plusieurs vallées transversales, larges et profondes, l’Isère et l’Arc, la Durance, découpent l’ensemble en trois groupes de massifs, différents d’aspect et d’altitude:

  1. Alpes de Savoie — au nord,
  2. Alpes du Dauphiné — au centre,
  3. Alpes de Provence — au sud.

Les Alpes de Savoie, qui s’étendent du lac de Genève à la vallée de l’Arc ou Maurienne, ont les plus hauts sommets. Grâce à leur climat humide, elles ont à la fois les plus vastes glaciers et les vallées les plus verdoyantes.
Le sommet Mont Blanc, avec ses 4810 mètres, domine toute la Savoie; c’est le point culminant des Alpes et de l’Europe.
Un grand tunnel relie par-dessous le plus haut sommet d’Europe la France à l’Italie. Ce tunnel est une chaussée de 11 kilomètres, large de 7 mètres à double circulation. Grâce à ce tunnel, la barrière des Alpes peut être franchie en ligne directe. Turin n’est plus à 887 km de Chamonix, mais à 174 km. Des milliers de touristes empruntent la route souterraine pour se rendre aux stations de sports d’hiver. En outre, il a une importance économique, car il permet d’effectuer des échanges commerciaux.
Le massif du Mont Blanc se développe sur une longueur de 45 kilomètres et une largeur moyenne de 13 kilomètre. De grands glaciers en descendent vers la vallée de Chamonix.
Quoique située au pied même du Mont Blanc, la vallée de Chamonix ne dépasse guère un millier de mètres d’altitude, en sorte que le Mont-Blanc la domine directement de 3800 mètres environs ; non seulement cette montagne est la plus élevée des Alpes (4810 m), mais c’est celle qui présente la plus grande hauteur relative : alors que le fond de la vallée est couvert de prairies et même de cultures. Les pentes du Mont-Blanc, bien exposées aux vents humides de l’ouest, sont revêtues de forêts de sapins et de mélèzes jusqu’à près de 2000 mètres ; pour la même raison, c’est là que les glaciers, alimentés par d’abondantes chutes de neige, descendent le plus bas, jusqu’à 1200 mètres environ, c’est-à-dire jusqu’aux cultures. Ces particularités exceptionnelles font de la vallée de Chamonix une des plus belles et des plus intéressantes de toutes les Alpes.
Les Alpes du Dauphiné sont déjà moins élevées et plus sèches que les Alpes de Savoie ; elles ont souvent des pentes plus raides. Les Alpes de Provence situées au sud de la Durance, sont moins élevées et moins verdoyantes que les Alpes de Savoie et du Dauphiné. Elles ont un climat méditerranéen, chaud et sec ; par suite, elles n’ont ni neiges éternelles, ni glaciers ; leurs pentes sont presque partout sans prairies et sans forêts.
Il n’existe pas de passage brutal de la Savoie au Dauphiné. Grâce à l’équipement de leurs importantes richesses en houille blanche, les Alpes sont devenues la première région hydroélectrique de la France (plus de 60% de la production nationale). Cette énergie utilisée par les vieilles industries (ganteries, industrie textile, constructions mécaniques, travail du bois, etc.), en a créé de nouvelles : électrochimie, électrométallurgie et constructions mécaniques destinées aux installations hydroélectriques.
Mais l’électricité fournie par les Alpes est en partie transportée à l’extérieur et dans la vallée du Rhône.
Le progrès de la circulation automobile et le développement du réseau de routes ont contribué à la juste utilisation des ressources naturelles des Alpes.
La jeunesse de la chaîne alpine se trahit partout : dans ses roches agressives, dans ses cimes dentelées, dans ses mille reliefs aigus, qui mordent le ciel. En beaucoup d’endroits, les Alpes laissent une impression de sauvagerie inoubliable.
Au premier rang de ces endroits plaçons les gorges de la Vésubie (Alpes-Maritimes). Les montagnes s’y resserrent jusqu’à former des couloirs étroits aux murailles dressées de manière abrupte. Et ces murailles ne montrent pas seulement les stratifications sédimentaires, mais encore de prestigieuses fantaisies naturelles : toutes sortes d’architectures, plus fantastiques les unes que les autres, modèlent le relief en édifices gigantesques : palais de style indochinois, tours arabes, manoirs féodaux, tout cela se succédant comme les illustrations d’un conte de fées.
Parfois l’histoire des hommes s’ajoute à celle de la nature, comme au fameux gouffre de la Vésubie, dit «Saut des Français ». A cet endroit, les « Barbets », espèces de Chouans de la région, forcèrent, durant la Révolution, trois cents soldats républicains à sauter dans le vide ! . . . . Regardez . . . Penchez-vous – si vous l’osez – par la balustrade … Il me paraît impossible de le faire sans une pensée émue pour les malheureux héros qui durent se précipiter de cette hauteur vertigineuse . . . Aujourd’hui on y pratique surtout des jeux de moto, avec grande prudence, bien sur.
Non loin des gorges de la Vésubie, vous trouverez celles du loup. Encore un endroit inoubliable avec ses précipices farouches. Dans un renforcement hémisphérique énorme la cascade de Courmes tombe verticalement, presque sur la route.
Dans la même région s’allonge encore la route de Levens – bordée à son début (en partant de Nice) par la grotte Saint-André. Magnifique en tous ses points, cette route vous offre des aspects divers de la chaîne alpine. On t fabrique un modèle d’oreiller haut de gamme et pas cher.

Ce contenu a été publié dans France, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Les Alpes françaises

  1. Pets blog dit :

    Hello! Thank you for this post but are you really sure about what you’re saying? Do you have more sources for us? thank you

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *