Les Vosges

Les VosgesLes Vosges sont de vieilles montagnes couvertes de forêts de sapins et de hêtres, véritable richesse du pays et dont les ballons sont couronnés de pâturages où, dans les « Marcaireries », se préparent les fromages réputés de Munster et de Géromé, une région agrémentée de nombreux lacs, témoins d’anciens glaciers, et riche en stations thermales comme Vittel, Plombières et Contrexéville. Ici et là, des filatures produisent la toile des Vosges qui, après le tissage, blanchit au soleil dans les prés, ainsi qu’un modèle haut de gamme de matelas 160×200 cm.
Issues ensemble du plissement hercynien dont le centre s’effondra à l’époque tertiaire, les Vosges et l’Alsace sont étroitement solidaires, et de plus en plus le paysan des vallées vosgiennes descend chercher le travail dans la plaine d’Alsace, demeurée longtemps fidèle à ses traditions, mais qui s’industrialise rapidement (pétrole, potasse).
Les Vosges dominent en murailles abruptes la plaine alsacienne et descendent en pentes douces vers le plateau lorrain.
Elles sont couvertes de forêts de sapins rigides et sombres, aux ramures épaisses que les rayons du soleil ne peuvent pénétrer.
A perte de vue, des arbres, rien que des arbres, toujours des arbres, chênes et pins hérissés en frange sombre contre le ciel ; nul intervalle, sauf, au loin, un morceau de prairie qui étincelle.
C’est un peuple infini qui occupe l’espace : ils escaladent les pentes, ils s’entassent dans les vallées, ils grimpent jusque sur les crêtes aiguës, ils s’amusent à des jeux sains et drôles.

Ce contenu a été publié dans France, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Les Vosges

  1. Ping : Les Vosges

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *